Qu’est-ce que l’Aikido?

aikido_kanji_e

 

Paroles du Fondateur Morihei Ueshiba

  • AIKI. Le terme AIKI existe depuis trés longtemps. Le AI de aikido est un homophone de AI ⇒ Aimer. La voie particulière que j’ai parcourue et conquise et dont je me suis imprégné, je l’ai nommée AIKI-DO. Ce que les gens, qui pratiquant les arts martiaux, appellent AIKI est fondamentalement différent de ce que je nomme AIKI…
  • AIKI n’es pas l’art de la bataille avec l’ennemi; ce n’est pas une technique de destruction de l’adversaire, c’est la voie de l’harmonisation de monde qui fait de l’humanité une seule maison.
  • L’Aikido est l’art martial de Vérité, c’est un acte d’Amour, c’est la voie de sauvegarde de tous les êtres vivants, c’est le compas qui fait vivre toutes choses; c’est la manifestation de TAKEMUSU qui jusqu’à nos jours a donné naissance aux techniques des arts martiaux. Le Bu qui nait de TAKEMUSU se conforme à la loi d’apparition et de développement de toute la création. C’est la Loi qui protège la croissance de toutes choses.
  • Si l’on peut dire que L’Aiki est le Budo de la vérité, c’est parce qu’il est issu de l’ordre de l’Univers. Cet Univers s’est divisé à partir du UN. L’Univers tout entier s’harmonise comme une seule Maison et se présente comme la perfection et la paix. L’AIKIDO qui s’enracine dans une telle conception ne peut être que le Budo d’amour et ne peut dont pas être le Bu de violence.
  • L’AIKIDO est MASAKATSU, AGATSU, KATSU HAYAHI.
    • MASAKATSU, c’est vaincre la Vérité
    • AGATSU, c’est complètement réussir la mission que le ciel nous a donné
    • KATSU HAYAHI, c’est l’ardeur, l’enthousiasme, qui permet de vaincre le Temps.
  • Je peux tourner le dos à l’adversaire; quand l’adversaire m’attaque, il se frappe de par sa propre volonté de m’attaquer. Je suis UN avec l’Univers. Je ne suis rien. Quand je suis là, l’adversaire est aspiré. Dans l’aikido d’Ueshiba, il n’y a ni temps, ni espace, il n’y a que l’Univers. C’est cela KATSUHAYAHI.
  • Pour celui qui a compris le principe essentiel de l’Aikido, l’Univers est en lui; moi, je suis l’Univers.
  • Je ne peux pas perdre, quelle que soit la rapidité avec laquelle l’adversaire m’attaque. Ce n’est pas que mes techniques soient plus rapides que celles de l’adversaire, ce n’est pas un problème de rapidité ou de lenteur. Le résultat du combat est décidé depuis le début; cela signifie que m’attaquer, moi qui suis l’Univers, équivaut à vouloir détruire l’harmonie de l’Univers, donc qu’à l’instant même où l’adversaire éprouve le besoin de se mesurer à moi, il a déjà perdu.
  • L’aikido est la doctrine de non résistance; dans la mesure où il est non résistant, la victoire est assurée dés le commencement.
  • Les gens à l’esprit impur, au cœur habité par la violence ont perdu dés avant de commencer.
  • Ne regardez pas les yeux de AITE, le cœur se fait aspirer par les yeux de AITE; ne regardez pas le sabre de AITE, l’esprit se fait aspirer par le sabre de AITE,  ne regardez pas AITE, vous laisseriez pénétrer en vous le KI de AITE. Le Bu de Vérité est un exercice d’attraction de l’adversaire dans sa TOTALITÉ. Donc je me tiens debout tout simplement. Quel que soit le moment. quelle que soit l’attaque, je suis paisible. Je n’ai aucun attachement à la vie ou à la mort. Je fais entièrement confiance à la Divinité. Ce n’est pas seulement, sabre à la main, mais à chaque instant qu’il faut trancher l’attachement à la vie et à la mort. Il faut absolument faire confiance à la Divinité.
  • Je ne me mesure pas aux hommes. A qui donc, alors? S’il faut répondre, je me mesure avec la Divinité. C’est parce que l’on se mesure aux hommes, faisant et disant des choses futiles, que rien ne va dans ce monde.
  • Les bons et les méchants forment une Maison dans ce monde harmonieux.
  • Il faut trancher tous les attachements.
  • Il ne faut pas se faire un problème de concepts relatifs, comme le bien et le mal. L’Aikido est la voie qui protège la naissance, la croissance et le développement de tous les êtres, afin que tous puissent concourir à rétablir le règne de l’ordre de l’Univers.
  • L’amour ne se combat pas. L’Amour n’a pas d’ennemi. Se faire un ennemi, de quoi que ce soit, vouloir le combattre cela n’est plus le Cœur Divin. Les hommes qui ne suivent pas ce principe, ne peuvent pas s’harmoniser avec l’Univers. Le Bu de celui qui ne peut pas s’harmoniser avec l’Univers est le Bu de la destruction. Ce n’est pas le TAKEMUSU de VÉRITÉ.
  • Combattre donc, au moyen des arts martiaux, vaincre ou perdre n’est pas le Bu de Vérité.
  • Le Bu de Vérité est absolument invincible. Absolument invincible, veut dire qu’il n’existe absolument aucun combat.
  • Vaincre veut dire, vaincre et détruire en soi l’esprit de combat. C’est accomplir la mission reçue.
  • Ceux qui pratiquent sincèrement l’aikido doivent ouvrir les yeux du cœur et, par l’aikido, entendre les ordres de la Divinité et les exécuter pleinement. Le MISOGI du grand Aiki doit être atteint et achevé. Il faut joyeusement exercer son âme. Vous qui avez du cœur, écoutez s’il vous plait la voix de l’Aiki. Il ne s’agit pas de corriger les hommes, mais de corriger son propre cœur, c’est cela l’Aikido. C’est l’ordre que vous donne l’Aikido et il faut que vous en veniez à vous le donner vous-même.
  • La voie de l’Aiki est sans limite. Je ne suis moi-même et toujours qu’un pratiquant (le fondateur avait alors 80 ans).
  • Que ce soit dans les arts martiaux ou dans les beaux arts, pénétrer au cœur de la voie n’es pas chose facile.
  • Il est indispensable en AIKIDO de saisir toutes les lois naturelles de l’Univers; par exemple, il faut connaître et utiliser la rotation de la terre il faut comprendre toutes les structures. C’est là, le travail d’une vie.
  • En Aikido, il n’y a pas de fin. La voie est sans limite, c’est une fontaine inépuisable.
  • Le Principe essentiel de l’Aikido, est de s’harmoniser avec le mouvement de l’Univers; c’est devenir UN avec l’Univers même

Copyright: Europe-Aikido.

Publicités